« Les droits humains à l’épreuve des législatives du 28 avril 2019 en République du Bénin »


C’est le titre du rapport lancé officiellement le 26 novembre 2019 à l’INFOSEC par l’ONG Changement Social Bénin, à l’occasion du lancement de la  »Quinzaine pour la célébration du 71e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ».


Le Président du Conseil d’Administration de l’Organisation M. Ralmeg GANDAHO avec à ses côtés, le Directeur Exécutif de Amnesty International Bénin, M. Fidèle KIKAN a présenté la situation des droits humains qui du point de vue de l’ONG a prévalu au Bénin dans le cadre des dernières élections législatives.


Au cours de cette conférence de presse, un accent particulier a été mis sur le rôle actif des jeunes activistes des droits humains dans le cadre du monitoring du dernier processus électoral au Bénin pour s’inscrire en harmonie avec le thème 2019 de la célébration de l’anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui est : « Les jeunes défendent les droits de l’Homme ».


Le rapport intitulé « Les droits humains à l’épreuve des législatives du 28 avril 2019 en République du Bénin » fait état des actes et faits contraires aux principes portés fondamentalemen
t par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme sur des questions relatives au droit des citoyens à la participation au processus démocratique à travers des élections libres et transparentes, au droit à la vie, au droit d’accès à l’information, aux libertés d’expression, d’association, de réunion, de manifestation pacifique lors de la période préélectorale, électorale et postélectorale.
Au fond, il a été salué et célébré les efforts des jeunes activistes des droits humains pour l’aération de l’espace civique au Bénin. Aussi, Ces jeunes ont-,ils été appelés à persévérer et se consolider dans leur activisme car Même aux heures les plus sombres, quand tout n’est que désolation, les braises de l’espoir continuent à rougeoyer dans le cœur de la jeunesse. Il y va de la sauvegarde de l’humanité.


Il vient donc d’être lancé, quinze jours d’activisme au profit des valeurs et principes portés par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme avec une tribune spéciale offerte aux jeunes activistes des droits humains.